Femmes, self-défense et Systema par M.Malic

Depuis que j’enseigne, on me pose toujours deux questions récurrentes sur la self défense et la self défense adressée aux femmes. Généralement, on me demande ceci :
– Le Systema est-il l’art martial le plus réaliste, utile et applicable d’entre tous ?
– Est ce que le Systema est la meilleure solution de self-defense pour les femmes ?
Pour ceux et celles qui s’intéressent un peu à ces questions, je vous propose d’en apprendre plus sur la self défense, et sur ce que le Systema peut offrir aux femmes au niveau de la self-défense.

La Self-Défense
Chaque jour des personnes s’inscrivent dans des écoles d’art martiaux avec pour unique but la capacité de se défendre. Qu’est ce que la self-defense ? Tout d’abord, c’est un droit fondamental. A la question de savoir si tel ou tel art martial est adapté à la self-defense, il faut également déterminer si l’art martial est adapté à la personne. S’agit-il d’un soldat qui va être mobilisé, d’un policier qui travaille dans la rue, d’un jeune d’1m85 et 85kg, ou bien d’une jeune femme qui rentre tard le soir dans des rues sombres ?
Les gens cherchent à se protéger parce qu’ils sont effrayés. C’est la peur qui est la racine du problème. Généralement, nous connaissons seulement la peur du point de vue de la victime potentielle. Mais la peur existe aussi du coté de l’agresseur. Prenons un exemple. Un voleur veut votre montre.
1) Si vous êtes assoupi, il se faufilera, la dérobera et partira. Vous ne le sentirez même pas.
2) Si vous êtes malade ou saoul, il pourra proposer de vous aider et prendre la montre à votre poignet ou bien l’arracher et vous pousser à terre.
3) Si vous marchez dans la rue droit en pleine santé, c’est à peu près sur qu’il vous blessera. Il pourra vous sauter dessus agressivement, sortir une arme et si vous donnez pas votre montre, vous finirez blessé ou mort.
D’où provient l’acte d’agression dans ce dernier cas de figure ? De la peur qu’il n’arrivera pas à ses fins, que vous puissiez le blesser, le contenir jusqu’à l’arrivée de la police ou même le tuer. L’agression découle de la peur. D’un point de vue psychothérapie, c’est un état de constante névrose – le besoin permanent de blesser. La source de ce besoin destructeur peut aussi être la peur ressentie par l’agresseur.
Dans une confrontation, la victime peut transformer sa peur du danger en agressivité et l’utiliser comme un socle pour contre attaquer (défense). C’est la solution la plus simple et la plus rapide à mettre en œuvre. Mais est ce la meilleure chose à faire ? Je ne pense pas ! Spécialement pour les personnes qui s’entraînent « juste au cas où ». Se programmer pour réagir agressivement signifie généralement que l’on va activer des mécanismes internes identiques à ceux qui apparaissent lorsqu’on est effrayé à mort. Le stress est recréé dans l’organisme et peut provoquer des dommages voire des maladies.
La violence conduit à davantage de violence. En répondant à un danger par l’agression, cela aboutira à une spirale de conflit ou une escalade. A mon avis, l’agressivité utilisée comme moteur est aussi dangereuse que la frayeur paralysante. Le Systema apporte une même réponse à ces deux phénomènes.
On peut réagir avec une réponse adéquate, puissante et définitive. C’est même recommandé ! L’action doit être accomplie de façon différente, elle doit provenir d’une base philosophique, éthique et spirituelle différente.

La Self-Défence pour les femmes
Le sujet de la self défense féminine est plus complexe. Il inclut tout ce que nous avons détaillé plus tôt mais possède des spécificités.
En observant les statistiques de la violence moderne, il est abasourdissant de constater le nombre de filles agressées sexuellement avant l’âge de 18 ans. Les chiffres sont proches de 25% !
En sachant que dans certaines sociétés de tels incidents ne sont pas déclarés, le chiffre réel est peut être encore plus élevé.
Un criminel ordinaire a des problèmes mentaux. Les violeurs peuvent être bien pires psychologiquement. Leurs buts sont différents : ils sont le plus souvent dérangés mentalement et émotionnellement et ne réagissent pas comme des personnes ordinaires. Les femmes ont une musculature et une structure osseuse différentes des hommes donc dans la plupart des cas, elle doivent faire face à des agresseurs plus forts et plus lourds. Les expériences passées contribuent aussi à perturber leurs émotions et produire chez elles de la panique ou la paralysie.

Quelles solutions peut offrir le Systema ?
Dans les cours de Systema, on ne s’entraîne pas à développer des capacités athlétiques supérieures en vue de se défendre. On enseigne à se défendre en utilisant uniquement ses capacités existantes, en apprenant à travailler avec la peur, à évaluer les situations, à surmonter les chocs, à développer la mobilité et le mouvement libre et à acquérir la notion de distance et de timing.
Le mouvement est une défense, c’est aussi simple. Mais pas n’importe quel type de mouvement. Les gestes nerveux, colériques, agressifs ou saccadés feront surgir vos tensions. Soit ils provoqueront une attaque, soit ils mettront l’adversaire sur le qui-vive et ce dernier deviendra plus dangereux. Les mouvements naturels fluides et peu apparents sont les meilleurs alliés. Pour citer Vladimir Vasiliev : « Vous devez être capable de vous battre aussi longtemps que si vous marchiez » et Mikhail Ryabko : « Les bons mouvements sont source de joie ».
Il existe un autre aspect à ne pas oublier. Une confrontation peut facilement arriver à un point critique entre la victime et l’agresseur. Faut-il éclater à mort un voleur en train de s’appliquer sur votre autoradio ? Une fille doit-elle énucléer l’œil d’un garçon saoul qui lui a volé un baiser ? L’efficacité et le calme procurés par l’entraînement au Systema restent sans doute les meilleures options pour gérer des confrontations.
Si l’on désire être à la fois intelligent et efficace en self-defense, les priorités d’entraînement doivent être celles-ci :
1) Acquérir les compétences – développer les capacités à se défendre.
2) Avoir un entraînement non-destructeur, sans effets négatifs sur l’intégrité physique et psychologique de la personne, s’entraîner sans stress et dommage physique.
3) Utiliser l’entraînement pour la défense et non pour devenir un agresseur.
Mais ne vous y trompez pas. Une telle approche de l’art martial Russe ne diminue en rien son efficacité, sa précision lorsqu’il est exercé à pleine vitesse et puissance. On devient seulement capable de gérer la peur d’une manière plus saine sans la transformer en agression qui endommagera toutes les personnes impliquées. Les réactions éclairs, la force, les coups puissants et la précision proviennent du calme, d’une respiration correcte, d’une posture correcte et libre, de mouvements biomécaniques corrects.

En quoi le Systema est il adapté aux femmes ?
L’art martial russe devrait être le choix des femmes pour plusieurs raisons.
– Certains aspects uniques du Systema, tels que les mouvements naturels et la prise de conscience de ses propres forces et faiblesses permettent aux femmes de s’adapter rapidement même si elles sont complètement étrangères au combat.
– Les femmes progressent souvent plus rapidement que la plupart des hommes. Étant plus menues et plus faibles physiquement, elles trouvent les principes de non-résistance et d’immersion dans un mouvement très naturel, alors que les hommes auront plus de difficultés avec cet aspect.
– Utiliser l’inertie pour manipuler le corps de l’adversaire n’est pas difficile pour les femmes. C’est le seul moyen pour elles de travailler avec un grand gabarit.
– Leur plus grande mobilité naturelle des tendons, leur flexibilité et le côté gracieux de leurs mouvements sont pour elles des avantages au Systema.
De plus, le Systema offre la liberté de découvrir les meilleures réponses à tout types d’attaques, permet d’apprendre à gérer la panique, à chuter et rouler sans dommages, à compenser le manque de force brute par des mouvements correctes et l’acuité, à améliorer sa conscience de l’espace, à éviter les endroits et les situations dangereuses…

Les réticences des femmes à pratiquer le Systema
Il existe cependant quelques éléments qui peuvent dissuader les femmes de venir participer aux cours de Systema.
– L’image militaire. Beaucoup de civils qui s’entraînent aujourd’hui porte des treillis pour des raisons pratiques parce qu’ils sont solides et imperméables aux larmes. Pas de soucis, vous ne rejoindrez pas une force paramilitaire, ces pantalons ne sont pas obligatoires.
– Le fameux coup de poing Systema. Un des points importants du Systema est ces coups de poing puissants, dévastateurs et lourds. Ils ne sont pas seulement une arme. Ils sont aussi un « outil ». Un outil utilisé pour travailler avec son partenaire, pour l’aider à découvrir où la peur réside dans son corps. On se sert des coups comme d’un sonar pour localiser les tensions. Dans certains groupes, cette partie du cours est aménagé pour les femmes. Il n’y a pas de coups appuyés. Elles peuvent le pratiquer si elles en ressentent le besoin ou bien juste utiliser des poussés main ouverte.
– Les hommes. Oui, c’est un problème. Certains hommes ont parfois du mal à accepter les femmes comme des partenaires d’entraînement. Ils prennent trop de précautions et les traitent comme si c’était un objet fragile. Cela peut conduire à une aliénation et on voit souvent les filles s’entraîner entre elles. Au contraire, les filles doivent s’entraîner avec des garçons plus lourds, plus grands et plus forts. Les hommes devraient s’entraîner avec des femmes parce qu’ils ont beaucoup à apprendre de leur agilité, souplesse et attaques aux parties sensibles.
– Peu de femmes en Systema. L’art martial Russe croit rapidement et au fur et à mesure il y aura proportionnellement plus de femmes.

En conclusion, je précise que l’apprentissage du Systema est bénéfique pour la santé, la stabilité psychique et les capacités de self défense. Le Systema est praticable à tout âge et par les deux sexes. Je suis persuadé que beaucoup de sport, d’arts martiaux ou styles prétendent offrir la réponse ultime en terme de self défense et pourtant ils n’ont pas le tiers de ce que propose le Systema. A vous d’essayer.

Milos Malic
Traduction Olivier David

Milos Malic est un instructeur de Systema certifié par Vladimir Vasiliev. Milos pratique l’art martial Russe depuis qu’il est apparu en Serbie en 2001. Il possède une expérience martiale importante depuis l’âge de 6 ans, il s’entraîne et enseigne exclusivement le Systema depuis 2007 à l’école SYSTEMA SERBIA à Belgrade.